Equateur

L’Équateur est l'un des derniers pays du bassin Amazonien à bénéficier d’un couvert forestier vierge, dense et humide, renfermant une biodiversité exceptionnelle. Mais cette biodiversité est, depuis quelques années menacée par l’abattage illégal de bois, l’expansion de l’agriculture et l’exploitation du pétrole. C’est dans la province du Napo, au centre de l’Equateur, que l’association franco-équatorienne Ishpingo travaille avec plus de 500 familles de la communauté indigène Kichwas à la plantation de milliers d’arbres (agroforesterie), afin de contribuer à l’amélioration de leur niveau de vie tout en préservant les ressources de la forêt amazonienne. 

 

Contribution

- Conservation de la forêt tropicale par la plantation d’espèces natives de bois d'œuvre ayant pratiquement disparu du fait de leur exploitation incontrôlée.

- Amélioration des conditions de vie des communautés autochtones par la mise en place de systèmes agroforestiers performants sur leur terre.

- Sensibilisation de la population locale à la médecine traditionnelle et à la production de médicaments naturels à partir des essences plantées.

- Régulation du climat et lutte contre le changement climatique grâce à l’absorption en grande quantité du dioxyde de carbone par les arbres en croissance. 

 

ONG Partenaire

ISHPINGO (cannelle amazonienne en langue kichwa) travaille depuis 10 ans à la reforestation des terres indigènes par la mise en place de systèmes agroforestiers combinant bois d'œuvre, arbres fruitiers et cultures de rente et d’autoconsommation. Ces systèmes permettent une diversification des cultures et des revenus des populations et diminuent les pressions anthropiques sur les forêts alentours (coupes illégales de bois). 

Arbres plantés

2683 / 20000

pour reboiser les terres des Kichwas

13.415

Espèces plantées

Acajou d'Amérique, Tornillo, Borojo...

Bénéfices

Préservation de la biodiversité

Lutte contre le changement climatique

Renforcement du tissu économique local

Lutte contre l'érosion

Adaptation climatique